Chaque Québécois doit plus de 34 000 $ au provincial seulement

Vaut mieux en rire!

Nouvelle devise du dollar canadien : Un de perdu, dix d’empruntés. - Michel Beaudry

________________________________________________________________________

10 novembre, 2010

La réflexion du jour

En fait, discrètement mais sûrement, la Suède a pris un virage à droite. D’abord, il y a eu la vague de déréglementation dans les années 1990 (télécommunications, électricité, transport aérien), l’allégement du fardeau fiscal, l’abolition de monopoles d’État, la privatisation partielle du régime de retraite public, etc. Puis, en 2006, les Suédois ont élu un gouvernement de centre droit. Aussitôt en poste, le nouveau premier ministre, Fredrik Reinfeldt, a réduit les impôts sur le revenu des particuliers et des entreprises, aboli l’impôt sur la richesse, et privatisé divers actifs gouvernementaux. Le 19 septembre dernier, Reinfeldt a été réélu pour un second mandat. --- Nathalie Elgrably-Lévy

Aucun commentaire: