Chaque Québécois doit plus de 34 000 $ au provincial seulement

Vaut mieux en rire!

Nouvelle devise du dollar canadien : Un de perdu, dix d’empruntés. - Michel Beaudry

________________________________________________________________________

06 décembre, 2010

Après les grenouilles, les couleuvres

Vous voulez savoir pourquoi les projets gouvernementaux coûtent cher, prennent deux fois plus de temps à compléter ou sont simplement abandonnés?

Parce qu’au Québec les grenouilles et les couleuvres ont préséance sur les humains.

Aussi incroyable que cela puisse paraître, le projet de l’échangeur Turcot risque de déranger une quarantaine de couleuvres brunes et le ministère de l’Environnement est aux abois :

«C'est une condition (pour que Transports Québec obtienne son certificat d'autorisation du ministère de l'Environnement : répertorier, attraper et déplacer ces couleuvres.) qui doit absolument être remplie, insiste Marie-Claude Théberge, de la Direction des évaluations environnementales au ministère de l'Environnement. Nous exigeons des rapports de suivi, nos gens vont se rendre sur place pour faire des contrôles réguliers.»

Les automobilistes, camionneurs et transporteurs publics pris dans le trafic perdent des milliers d’heures quotidiennement, mais il faut d’abord s’occuper des couleuvres, les Montréalais peuvent toujours attendre.

Comme si cela n’était pas assez ridicule, Transports Québec devra de plus évaluer la valeur de la perte de l'habitat des malheureux reptiles et établir une compensation financière.

Les foreurs peuvent s’amener chez vous et saccager vos terres, votre paysage et votre tranquillité et vous n’aurez droit à aucune compensation. Mais si vous étiez des couleuvres brunes, alors là vous seriez dédommagés!!

Qui profitera de cette compensation? La Fondation de la faune du Québec. Un autre exemple de subventions indirectes non répertoriées.

Après on se demande pourquoi au Québec rien ne bouge et tout coûte toujours plus cher que prévu.

Aucun commentaire: