Chaque Québécois doit plus de 34 000 $ au provincial seulement

Vaut mieux en rire!

Nouvelle devise du dollar canadien : Un de perdu, dix d’empruntés. - Michel Beaudry

________________________________________________________________________

07 décembre, 2010

La réflexion du jour

Par ailleurs, plus l'État soutient financièrement les formations politiques, moins il devient vital pour elles de recruter et de convaincre des militants et des bénévoles d'assurer une véritable vie partisane entre les élections. Et moins il y aura de membres vraiment actifs et intéressés à faire valoir leurs idées, plus les lobbys de toutes sortes pourront infiltrer les assemblées partisanes et détourner leur action afin de servir des intérêts très particuliers. --- Pierre-Paul Noreau

(NDLR : En plus d'être antidémocratique, le financement public des partis a des effets pervers considérables.)

Aucun commentaire: