Chaque Québécois doit plus de 34 000 $ au provincial seulement

Vaut mieux en rire!

Nouvelle devise du dollar canadien : Un de perdu, dix d’empruntés. - Michel Beaudry

________________________________________________________________________

14 avril, 2010

Le chiffre du jour : 150 millions

Dans son dernier budget, le Ministre des finances du Québec a demandé à Loto-Québec d’augmenter de 50 millions $ par année ses redevances à l’État. Si la société québécoise exploitait ses loteries avec autant de parcimonie que Camelot, elle pourrait réduire, à chaque année, de 38 millions $ les commissions versées et de 112 millions $ ses frais d’exploitation. C’est 150 millions $ de bénéfices additionnels qui se retrouveraient dans les coffres de l’État annuellement. Cette dernière somme ne tient pas compte des gains d’efficacité possible dans l’exploitation des casinos et des loteries video de Loto-Québec. On voit que la commande de 50 millions $ du Ministre des finances sera relativement facile à réaliser.--- Claude Garcia

NDLR : Camelot est une entreprise privée réglementée.

Aucun commentaire: