Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

Pierre-Karl Péladeau, François Legault et une jolie Montréalaise voyagent dans le même train revenant de la cérémonie d’ouverture de la nouvelle gare de Deux-Montagnes.

Ils roulent sans se parler depuis un moment, en entrant dans le tunnel du Mont-Royal le train est plongé dans l'obscurité la plus totale.

On entend alors un bruit de bisou, immédiatement suivi d'un monumental bruit de baffe.

Quand le train sort du tunnel et que la lumière revient, Legault et la jolie montréalaise sont assis comme si de rien n'était. Péladeau, lui, se tient la tête à deux mains, visiblement sonné.

- Il se dit: « François a embrassé la fille, elle a cru que c'était moi et elle m'a donné une baffe. »

- La fille pense: « Péladeau a voulu m'embrasser, mais il a loupé son coup et a embrassé Legault qui n'a pas apprécié. »

- Legault se dit: « À la première occasion, je recommence. Je refais le bruit du bisou et je lui en colle une magistrale. »

_______________________________________________________________________

14 décembre, 2012

La réflexion du jour

Avec l'augmentation prévue de l'allocation (le projet de loi 2 prévoit que l'allocation annuelle versée par le directeur général des élections (DGE) aux partis politiques en fonction du pourcentage de votes obtenus sera augmentée de 0,82 $ à 1,67 $ par électeur), ce sont plusieurs dizaines de millions de dollars provenant des fonds publics qui seront dorénavant versés aux partis politiques, et ce, sans que ceux-ci soient redevables sur la façon dont cet argent sera dépensé! En adoptant ce projet de loi, les partis politiques se signent carrément un chèque en blanc à même l'argent des contribuables.

(NDLR pourquoi les partis recruteraient-ils des membres puisqu'on leur permet de piger dans les poches des contribuables?)
Publier un commentaire