Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

Zoothérapie

On le regarde tourner en rond (le poisson, pas le voisin), ne rien comprendre de l’univers, les yeux fixes, inertes, perdus dans l’univers des innocents, à l’abri de Ward et de Trump.

C’est d’ailleurs recommandé par l’Association des retraités de l’enseignement, l’AREQ. Ils en ont fait un «spécial zoothérapie», il y a quelques mois. J’imagine le succès qu’il a eu auprès des gastéropodes du ministère de l’Éducation...--- Michel Hébert

_______________________________________________________________________

17 décembre, 2012

Changements climatiques : un point de vue scientifique


Le film The Boy Who Cried Warming (85 min) est un documentaire sur l’état des recherches dans le domaine des changements climatiques. Le film dénonce les nombreux mythes associés au réchauffement global, offre un point de vue scientifique sur le rôle du dioxyde de carbone, et analyse les lois régissant les bourses de carbone et leurs effets négatifs sur l’économie mondiale.

Vous ne risquez pas d’entendre parler de ce film dans les médias québécois. Toute documentation qui ose douter du dogme fondateur de la religion écologique est proscrite de nos médias.

Ce documentaire n’est pas un film de propagande pour ou contre le réchauffement climatique tel que An Inconvenient Truth ou The Big Global Warming Swindle. C’est un film qui vise avant tout à informer et à dénoncer les mythes véhiculés par ces derniers.

Ce film est un incontournable pour quiconque recherche un point de vue scientifique et rationnel aux questions relatives au domaine des changements climatiques.

Bon visionnement!

Publier un commentaire