Chaque Québécois doit 67 700 $

_______________________________________________________________________

06 mars, 2013

Gaspillage endémique


L’automne dernier, la première ministre et son cortège de bureaucrates ont dépensé près de 130 000 dollars pour assister au sommet de la francophonie en République Démocratique du Congo.

Ce qu’il faut retenir de cette anecdote, ce n’est pas le montant de la dépense, mais le fait que les politiciens et fonctionnaires ont perdu le sens de la valeur de l’argent durement gagné par les contribuables. Fallait-il vraiment que la première ministre soit accompagnée de 25 politiciens et fonctionnaires pour assister à un sommet dont l’importance est certainement questionnable? Est-ce que la première ministre voulait voler le spectacle au premier ministre Harper? Est-ce simplement de l’incompétence de la part des organisateurs?

Plusieurs diront que 130 000 $ c’est relativement peu et qu’il vaudrait mieux s’attaquer à des gaspillages autrement plus importants. Toutefois, il faut multiplier les frasques de nos politiciens et fonctionnaires par 10, 100, voire par 1000. À la fin de l’année, cela représente des millions. Au gouvernement, tous partis confondus, le gaspillage durable est de rigueur depuis beaucoup plus longtemps que le développement durable.

TVA nouvelle rapporte les détails de ce gaspillage de fonds publics.


Si les politiciens québécois s’inspiraient des politiciens norvégiens, non seulement nous économiserions beaucoup d’argent, mais ils seraient plus crédibles auprès de la population.

Publier un commentaire