Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

La différence entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que les oiseaux s'arrêtent par moments de voler --- Coluche

________________________________________________________________________

10 juillet, 2013

Lac-Mégantic, les écolos gauchistes devraient se garder une petite gêne.

La gauche écologiste québécoise est égale à elle-même. Pour ses promoteurs et adeptes, le drame de Lac-Mégantic est l’occasion rêvée pour dénigrer le capitalisme. Les causes de cette malheureuse tragédie ne seront connues que dans plusieurs semaines, voire plusieurs mois, mais pour les écolos gauchistes, la cause a été entendue et les coupables ont été identifiés, jugés et condamnés : le pétrole, le privé, la droite, le capitalisme, etc.

Pour les écolos gauchistes, les solutions sont évidentes : bannir le pétrole, nationaliser les chemins de fer, décupler la réglementation. Pour eux, la solution à tous les problèmes consiste à embaucher des fonctionnaires en attendant que l’humanité retourne à l’âge de pierre.

Les éditorialistes/chroniqueurs, la plupart écolo-gauchistes, rivalisent d’imagination pour écrire des âneries. J’en prends un au hasard et non le pire :

L'industrie a compris le truc: le transport par train permet des économies et, contrairement aux projets d'oléoducs, passe sous le radar des médias et d'une bonne partie de la population. --- Vincent Marissal

Donc, pour monsieur Marissal l’industrie pétrolière fait des économies en transportant son pétrole par chemin de fer plutôt que par oléoducs. Monsieur Marissal est une personne intelligente, donc, je dois conclure à sa mauvaise foi dans le but exprès de dénigrer l’industrie pétrolière.

«Il n'y a pas de concurrence entre le train et le pipeline, le choix évident c'est le pipeline mais quand il n'y en a plus de disponible, on doit avoir recours au train», explique M. Pineau, professeur à HEC Montréal et spécialiste des politiques énergétiques.

Entre 2009 et 2013, le transport de produits pétroliers par train est passé de 500 à 140 000 wagons. Pourquoi? Parce que les écolos gauchistes font obstacle au développement des oléoducs. Pourtant, le transport de produits pétroliers par train est 40 fois plus risqué que le transport par oléoducs. Malheureusement, la sécurité du public n’est pas la priorité des fondamentalistes écologiques.

Dans les circonstances les écolos gauchistes devraient se garder une petite gêne.
Publier un commentaire