Chaque Québécois doit 67 700 $

_______________________________________________________________________

05 août, 2013

La réflexion du jour

Cela nous amène à l’exemple de Singapour. Cette petite économie a accompli un progrès substantiel depuis son indépendance en 1965 pour devenir l’un des pays les plus riches du monde. Avant 1965, Singapour pratiquait une stratégie de substitution des importations, une forme de protectionnisme visant à produire certaines catégories de bien localement plutôt que de les importer. Cette stratégie fut délaissée à l’avantage d’un modèle plutôt axé sur les exportations. Les barrières protectionnistes furent graduellement réduites, jusqu’à ce que Singapour devienne l’une des nations les plus libre-échangistes du monde. Le pays est aussi devenu un endroit où il est très facile de faire des affaires. L’environnement règlementaire est léger et transparent. Le système légal et la protection de la propriété y sont solides. La bureaucratie n’y est pas étouffante et le marché du travail y est flexible. En somme, je viens d’énumérer tous les ingrédients d’une économie dynamique et prospère. --- le minarchiste

(NDLR Tout le contraire de ce qui se fait au Québec.)
Publier un commentaire