Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

La différence entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que les oiseaux s'arrêtent par moments de voler --- Coluche

________________________________________________________________________

29 mai, 2013

La pauvreté relative du Québec mine notre fierté


La péréquation
Selon l’ISQ, en 2011 le gouvernement canadien a dépensé au Québec 19,1 G$, près de 2 400 $ par québécois, de plus qu’il n’a perçu. C’est la conséquence de la pauvreté relative du Québec. Le fameux modèle québécois : beaucoup de dettes, beaucoup de taxes, beaucoup de subventions, beaucoup de bureaucratie, beaucoup de consultation, beaucoup de syndicats, beaucoup de groupes d’intérêt égalent beaucoup de pauvres.

La situation s’est beaucoup détériorée depuis 2004 alors que le gouvernement fédéral n’avait dépensé que 967 M$ de plus qu’il n’avait perçu. L’économie du Québec est immobile depuis plus de dix ans. Ce n’est donc pas surprenant que nous dépendions de plus en plus du reste du Canada pour financer nos programmes sociaux.

Mais où donc est passée notre fierté?

Mario Dumont en discute avec Michel Girard

Publier un commentaire