Chaque Québécois doit plus de 34 000 $ au provincial seulement

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

On comprend mieux, maintenant, pourquoi l’instrument qui sert à mettre de l’essence dans les voitures s’appelle un pistolet.--- Michel Beaudry

________________________________________________________________________

20 février, 2013

Déficit zéro ou l’art de camoufler


Raymond Bachand, ex-ministre des Finances, prétendait que le gouvernement ferait 60 % de l’effort de réduction du déficit budgétaire. On sait maintenant que tout l’effort a été fait par les contribuables : taxe santé, droits de scolarité, taxe de vente, taxe sur l’essence, etc.

Le gouvernement Marois prétend atteindre le déficit zéro en mettant fin au gaspillage, mais il choisit plutôt de pelleter le déficit dans la cour des universités et des commissions scolaires.

Au Québec c’est ce qu’on appelle gouverner autrement.

Mario Dumont en discute avec François Gagnon

Publier un commentaire