Chaque Québécois doit plus de 34 000 $ au provincial seulement

_______________________________________________________________________

29 octobre, 2012

La réflexion du jour

Ce sont les restrictions, les quotas, les limites — les embuches dressées entre les partis et leur financement — qui ont créé des circonstances propices à la tricherie, à la contrebande d’influence.

Créez un interdit et il en résultera un marché noir.--- Benoît Aubin
Publier un commentaire