Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

La différence entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que les oiseaux s'arrêtent par moments de voler --- Coluche

________________________________________________________________________

03 octobre, 2012

La fiscalité pour les nuls



Le pacte fiscal est la relation existante entre l’État et le citoyen. Ce dernier doit avoir le sentiment qu’il est imposé à un juste niveau pour les services qu’il reçoit et les valeurs sociales qui sont les siennes. Lorsque l’État abuse de son pouvoir de taxation, le citoyen se défend comme il peut.
On constate alors un exode des cerveaux vers des États moins gourmands. Les entreprises ont plus de difficultés à recruter de la main-d’œuvre hautement spécialisée à travers le monde. C’est déjà le cas au Québec dans l’aérospatiale, le pharmaceutique, les hautes technologies, etc. Ces spécialistes regardent les tables d’impôt avant d’immigrer. Le travail au noir fleurit, tout comme le troc de services entre professionnels et gens d’affaires. --- Jean-Jacques Samson

Et je suis toujours perplexe quand j’entends le PQ dire qu’il compensera l’abolition de la taxe santé par de nouvelles rentrées fiscales. La réduction pure et simple des dépenses, au-delà des seuls gains d’efficacité, est-elle à ce point inimaginable? Tous les programmes de l’État social doivent-ils être sacralisés? La crise de l’endettement public est partout visible. Et le désendettement massif de l’État s’imposera tôt ou tard, à moins de consentir à la catastrophique implosion de l’État social et à la mise en tutelle de la nation par les marchés. --- Mathieu Bock-Côté

Publier un commentaire