Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

La différence entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que les oiseaux s'arrêtent par moments de voler --- Coluche

________________________________________________________________________

27 juillet, 2012

Radio-Canada, média voué à la promotion de la gauche


Dans son rapport annuel 2007-2008, l’ex-ombudsman Julie Miville-Deschênes a admis que les journalistes, chroniqueurs et autres animateurs radiocanadiens ont tendance à favoriser les opinions de gauche.


Rien n’a changé depuis. Pour un invité de droite, il y en a dix de gauche. Les interventions des animateurs favorisent toujours les opinions de gauche.

Pourtant, Radio-Canada s’est formellement engagée à présenter des reportages exempts de tout parti pris :

Responsabilité journalistique

CBC/Radio-Canada s'engage sans réserve à faire preuve d'exactitude, d'intégrité et d'équité dans toutes ses activités journalistiques. Étant à la fois une institution canadienne et une entreprise de presse, CBC/Radio-Canada a établi des principes qu'elle veille à faire respecter. Le plus important de ces principes est l'application scrupuleuse du code d'éthique formulé dans notre propre guide intitulé Normes et pratiques journalistiques, en vertu duquel nous nous engageons à présenter des reportages exempts de tout parti pris.

Il semble que les intéressés n’ont jamais lu le guide Normes et pratiques journalistiques.
Réjean Breton, dans son style imagé habituel, explique à Mario Dumont pourquoi Radio-Canada est la radio de la gauche québécoise.


Alors, pourquoi les contribuables qui ne souscrivent pas aux opinions de gauche sont-ils obligés de contribuer au financement public de plus d’un milliard de dollars de Radio-Canada?

Publier un commentaire