Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

Les Hells ne devraient pas s’installer à Québec. C’est le territoire des libéraux. --- Michel Beaudry

________________________________________________________________________

24 juillet, 2012

Subventions : les perles du 14 au 20 juillet 2012

Chaque semaine, le blogue de Serge Laplante, Où vont vos impôts, publie la liste des subventions annoncées par le gouvernement.

Invariablement, cette liste contient des perles qui démontrent bien la culture de « gaspillage » qui prévaut chez nos élites politiques. La parade des subventions continue de plus bel, mais les réductions de dépenses promises par le ministre Bachand ne sont toujours pas au rendez-vous.

Le saupoudrage de subventions à des fins électoralistes s’accélère. La semaine dernière la ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine, Christine St-Pierre, a annoncé la conclusion de 21 ententes (3,7 M$) avec les Conférences régionales des élus en faveur de l’égalité entre les femmes et les hommes dans toutes les régions administratives du Québec. Cette semaine la même ministre annonce une subvention de 1,2 million $ à 30 organismes en danse et une autre de 2,5 millions $ à 46 institutions muséales. En deux semaines la généreuse ministre de la Culture a saupoudré 5,4 M$ à 97 différentes entités. Les mauvaises langues diront que cette pluie de subventions a pour but de mousser la popularité du PLQ à la veille des élections. Ben non, voyons!

______________

216 700 000 $
À 3 projets
LE BONHEUR EST DANS LE PRÉ
Vous avez raison : Jean Charest est très présent sur le terrain ces temps-ci.  Mais n’y voyez pas une sorte de tournée préélectorale.  Comme il l’a si bien dit cette semaine, le gouvernement continue à gouverner et lui, continue à être premier ministre. Alors quand il y a des annonces à faire, faut bien les faire, hein ?  Juste ces derniers jours, Jean Charest s’est amené à Sherbrooke pour remettre 1,8 millions $ à l’Institut interdisciplinaire d’innovation technologique de l’Université de Sherbrooke pour la mise en place d’un programme visant le recrutement d’au moins deux chercheurs reconnus dans le domaine des nanotechnologies.  À Fermont, le PM a confirmé la création du volet 4 du Programme d’infrastructures Québec-Municipalités qui comprend une aide financière de 200 millions $ pour la réalisation de projets municipaux de développement prioritaires associés au Plan Nord.  À Paspébiac, M. Charest a annoncé l’attribution d’un soutien financier de 14,9 millions $ à Unipêche pour la construction d’un nouveau bâtiment et l’achat de nouveaux équipements de transformation.  L’air du large lui va bien et le premier ministre était en verve :aux Gaspésiens il a affirmé que dans l’industrie éolienne, « les emplois sont là pour rester ! ». Le premier ministre a annoncé l’installation de 700 MW d’énergie éolienne au Québec. Au moins 30 % du coût des éoliennes devra être dépensé dans la région de la Gaspésie et de la MRC de Matane et 60 % des coûts globaux au Québec. Le Québec compte déjà 1 057,2 MW de puissance éolienne installée. On sait pas trop si on aura besoin de tout cela.  De passage aux Îles-de-la-Madeleine, le premier ministre s’est adressé aux acteurs du milieu socioéconomique pour parler d’économie et des retombées du Plan Nord. « Ce sont tous les Québécois qui bénéficieront des retombées des actions et de la vision de mon gouvernement par la mise en place du Plan Nord. Pour continuer d’investir afin de restaurer les infrastructures routières, maintenir les services de qualité en santé et en éducation, financer nos mesures sociales, et bien il faut se prévaloir de projets créateur de richesse comme le Plan Nord », leur a-t-il affirmé, enthousiaste.  Rappelez-vous Le bonheur est dans le pré, le film d’Étienne Chatiliez.  Un chef d’entreprise, harassé par les tracas qui s’accumulent, décide de prendre la clé des champs pour son plus grand bonheur.  Le grand air va bien au premier ministre.

268 millions $
Pour la relance de l’industrie des produits forestiers
Le gouvernement du Québec a dévoilé sa stratégie 2012-2017 pour transformer l’industrie québécoise des produits forestiers qui privilégie la diversification pour optimiser la valeur de la fibre de bois.  Avec la mise en œuvre de cette stratégie, il espère modifier le secteur de la fabrication des produits du bois, ouvrir de nouveaux marchés à l’industrie des pâtes et papiers et à favoriser les investissements dans la production bioénergétique. Sur l’ensemble de la période 2012-2017, elle bénéficie d’une enveloppe considérable de 268 M$. De ce montant, 170 millions proviendront du Fonds Valorisation Bois. Ce fonds sera capitalisé par Investissement Québec, par l’entremise du Fonds du développement économique, pour un maximum de 95 M$, et par le Fonds de solidarité FTQ, qui y versera jusqu’à 75 M$.

288 050 000 $
Au Conseil cri de la santé et des services sociaux de la Baie James
Le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, a annoncé la signature avec le Grand Conseil des Cris d’une convention sur la prestation et le financement des services de santé. Cette nouvelle convention concerne l’attribution d’un budget de fonctionnement et de développement pour une période de cinq ans, soit du 1er avril 2013 au 31 mars 2018, ainsi que des investissements en immobilisation pour une période de sept ans, donc du 1er avril 2013 au 31 mars 2020.  Dans le cadre de la Convention, le Conseil cri de la santé et des services sociaux de la Baie James recevra du ministère de la Santé et des Services sociaux, pour chacun des exercices de 2013-2014 à 2019-2020, une allocation budgétaire de 41 150 000 $. De plus, une enveloppe annuelle récurrente de développement de 40 725 158 $ sera attribuée selon la réalisation des objectifs de l’année antérieure. Il appartiendra au ministère de définir les balises entourant l’engagement de ces montants.

12 millions $
À Méridien Maritime
Un prêt accordé à l’entreprise Méridien qui se spécialise dans la réparation et la construction navale. Évalué à 31 M$, son projet consiste à construire une cale sèche dans le port de Gros-Cacouna, qui offrira des installations modernes et automatisées permettant des gains importants en productivité. Un atelier de fabrication ainsi que toutes les infrastructures connexes requises pour la réparation et la construction de navires seront également implantés à proximité.

64 751 $
À Construction et Pavage Boisvert
Cette somme permettra à l’entreprise de Saint-Étienne-des-Grès, en Mauricie, de remplacer la chaudière à l’huile thermique de l’usine d’asphalte mobile par une chaudière munie d’un économiseur et ayant un rendement énergétique plus élevé. Les changements apportés par l’entreprise auront pour effet de réduire de 6 826 litres la consommation de mazout léger, ce qui se traduira par une réduction des émissions de GES de 20 tonnes d’équivalent CO2 par année.

40 000 $
À la Traversée du lac Mégantic
Subvention à la 11e Traversée internationale du lac Mégantic, qui se déroulera du 9 au 12 août 2012.

325 000 $
À l’International Bromont
Subvention à la Fédération équestre du Québec pour l’organisation et la tenue de l’International Bromont qui se déroulera du 18 au 22 juillet et du 25 au 29 juillet 2012.

110 000 $
Au Festival de musique émergente
Subvention au Festival de musique émergente en Abitibi-Témiscamingue, qui aura lieu du 30 août au 2 septembre, à Rouyn-Noranda.

3,5 millions $
Au Bureau de promotion des produits du bois
Subvention pouvant atteindre 3,5 M$ sur trois ans au Bureau de promotion des produits du bois du Québec (QWEB) pour la réalisation d’activités à l’exportation d’un montant de 12,13 M$. Le QWEB est un organisme à but non lucratif qui a pour mission de promouvoir l’exportation des produits du bois du Québec. Il représente plus de 200 entreprises manufacturières engagées dans l’exportation et actives dans différents secteurs d’activité.

1 million $
Au réseau Anges Québec
Subvention sur deux ans au réseau Anges Québec. Ce soutien s’ajoute à celui de 500 000 $ alloué en 2011 par le ministère du Développement économique, de l’Innovation et de l’Exportation. Ces appuis financiers contribueront au déploiement du réseau Anges Québec à travers la province afin d’accroître le nombre de membres tout en veillant à la diversité de leur expertise, d’augmenter le nombre de projets d’investissement proposés et d’améliorer l’accompagnement offert aux entrepreneurs en région. Opérationnel depuis 2009, le réseau compte plus de 100 investisseurs au Québec.

1 840 450 $
À la région de Laval
Enveloppe accordée en vue de maintenir les efforts déployés pour lutter contre les gangs de rue dans la région. Cette somme permettra aux corps policiers participant à l’Escouade régionale mixte (ERM) Laval-Couronne Nord, soit la Sûreté du Québec, le Service de la sécurité publique de la Ville de Repentigny, le Service de protection des citoyens de Laval, la Régie intermunicipale de police Thérèse-De Blainville, le Service de police de la Ville de Terrebonne, le Service de police de la Ville de Saint-Jérôme et le Service de police de Saint-Eustache, de poursuivre leurs actions concertées pour combattre ce phénomène.

1,9 millions $
À Sherbrooke
Des familles de Sherbrooke auront bientôt accès à 12 nouveaux logements communautaires réalisés dans le cadre du programme AccèsLogis Québec. Outre la Société d’habitation du Québec, qui a consenti une subvention de près de 729 000 $ et qui garantit le prêt hypothécaire contracté par l’organisme, des partenaires du milieu ont contribué au projet pour plus de 358 000 $. Une aide financière additionnelle de 92 700 $ répartie sur cinq ans et assumée par la SHQ permettra à six des locataires de bénéficier du Programme de supplément au loyer. Le projet a reçu de plus une subvention de plus de 35 000 $ du Bureau de l’efficacité et de l’innovation énergétiques afin de l’aider à atteindre la norme Novoclimat.

1 million $
À Chauffage Saint-Malo
Chauffage Saint-Malo est une centrale thermique qui dessert un vaste réseau de distribution de vapeur dans le parc industriel Saint-Malo, à Québec. L’entreprise mettra en place un procédé qui permettra de transformer  la biomasse résiduelle en une poudre de bois sèche, qui pourra être utilisée telle quelle ou convertie en granules, et ainsi servir de combustible. Chauffage Saint-Malo fera également l’acquisition d’un brûleur aux granules et d’un brûleur hybride (à la poudre de bois et au gaz naturel) qui peuvent tous deux s’adapter à une chaudière conventionnelle et remplacer ainsi des combustibles fossiles.

2,5 millions $
À 46 institutions muséales
La ministre de la Culture, Christine St-Pierre, a dévoilé le nom des 46 institutions muséales, réparties dans 14 régions du Québec, qui se partageront l’aide financière de 2,5 M$ annoncée à la fin de juin pour le soutien aux institutions muséales reconnues et non soutenues au fonctionnement, pour 2012-2013.

3 millions $
En Abitibi-Témiscamingue
Aide financière pour la réalisation de la phase II de la restauration de l’Ancienne-Mine-Lamaque. Le coût total des travaux, pour les deux phases, est évalué à 7,1 M$. Le site historique de l’Ancienne-Mine-Lamaque, classé en 2010, est un ensemble industriel lié à l’extraction et au traitement de minerai, construit à partir de 1934.

3,8  millions $
À Magog
Lancement du chantier de la troisième phase de l’Accueil Notre-Dame. Réalisé dans le cadre du programme AccèsLogis Québec, cet agrandissement, qui permettra d’offrir 30 nouveaux logements à des aînés en perte d’autonomie ou en convalescence. Outre la Société d’habitation du Québec, qui a consenti une aide financière de près de 1,6 M$ et qui garantit le prêt hypothécaire contracté par l’organisme, des partenaires du milieu ont contribué au projet pour près de 799 000 $.  Une aide financière additionnelle de plus de 402 300 $ répartie sur cinq ans et assumée par la SHQ permettra à 26 locataires de la résidence de bénéficier du Programme de supplément au loyer.

1,2 million $
À 30 organismes en danse
Le Conseil des arts et des lettres du Québec annonce une augmentation de son soutien financier à plus de 30 organismes en danse grâce aux crédits supplémentaires accordés par le dernier budget du gouvernement du Québec. Sur les 50 organismes subventionnés à la suite de l’inscription de cette année au Programme, 32 sont soutenus pour une période de quatre ans et 18 organismes pour deux ans.

700 000 $
À la Fondation de la faune du Québec
Cette subvention permet la reconduction du Programme de gestion intégrée des ressources pour l’aménagement durable de la faune en milieu forestier (GIR) et du Programme de soutien financier pour la participation des organismes fauniques à la gestion intégrée des ressources et du territoire (GIRT), ce deuxième programme s’inscrivant dans le contexte de la Loi sur l’aménagement durable du territoire forestier.

785 000 $
Enveloppe octroyée aux deux MRC pour financer, au cours de la prochaine année, des interventions dans le domaine de l’habitation. C’est par l’entremise de deux programmes de la Société d’habitation du Québec que les MRC pourront bénéficier de ces investissements : 450 000 $ seront alloués à la MRC Le Granit et 315 000 $ à celle du Haut-Saint-François grâce au programme RénoVillage, tandis que chacune des MRC recevra 10 000 $ dans le cadre du programme Logements adaptés pour aînés autonomes.

2,9 M$
Enveloppe octroyée, en 2012-2013, pour l’amélioration de l’habitat en Outaouais. C’est par l’entremise de trois programmes de la SHQ que la région pourra bénéficier de ces investissements : 1,2 M$ seront investis dans le programme Rénovation Québec, 1,5 M$ seront alloués au programme RénoVillage, tandis que 191 000 $ seront consacrés au programme Logements adaptés pour aînés autonomes.

2,5 millions $
Au Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada
Le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation confie ainsi au Groupe Export agroalimentaire Québec-Canada la gestion du Fonds à l’exportation, don l’enveloppe budgétaire se répartit de la façon suivante : 1 M$ sert au programme Exportateurs de classe mondiale, 1,5 M$ est consacrée à la programmation annuelle des activités collectives du Groupe Export, qui comprend, à titre d’exemple, la participation de groupes d’entreprises à des foires commerciales internationales et l’organisation de séances de formation.
Publier un commentaire