Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

La différence entre les oiseaux et les hommes politiques, c'est que les oiseaux s'arrêtent par moments de voler --- Coluche

________________________________________________________________________

18 novembre, 2013

Le PQ : les priorités des Québécois on s’en fout

Selon un sondage CROP publié par L’actualité le 8 novembre dernier, 30% ou plus des Québécois considèrent que le temps d’attente dans les hôpitaux, la création d’emplois, la baisse des taxes et impôts, et la corruption devraient être les priorités du Québec.

Que fait le PQ?

Il choisit de donner la priorité absolue à la promotion d’une charte des valeurs. Pourtant cette fameuse charte est prioritaire pour seulement 13 % des Québécois.

Les Québécois savent bien que la charte est une solution qui se cherche un problème. Seule la grande région de Montréal est suffisamment multiethnique pour vivre des tensions interculturelles. Et encore, ce qui crée un malaise dans la population se résume au port du voile. Celui-ci est un symbole politique servant à promouvoir les théocraties islamiques d’une époque depuis longtemps révolue : la religion domine l’État et l’homme domine la femme.

Nous possédons déjà tous les outils nécessaires pour gérer les quelques cas d’accommodements déraisonnables montréalais, somme toute relativement bénins. La preuve, les Montréalais s’opposent au projet de charte du PQ. Il n’était certainement pas nécessaire de créer de toute pièce un psychodrame à la Fabienne Larouche pour interdire le port de la burka dans la fonction publique.

Le PQ utilise une technique bien connue de tous les politiciens. À l’approche d’une élection, les politiciens tentent d’éviter tous les problèmes qui risquent de nuire à la popularité du parti au pouvoir (santé, éducation, économie, fiscalité, dette). Il suffit alors de diriger l’attention des gens vers un pseudo problème dans l’espoir d’en retirer des bénéfices électoralistes.

Cette façon de faire est irresponsable et anti démocratique. Après on se demande pourquoi les gens sont cyniques et refusent de participer au processus démocratique.
Publier un commentaire