Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

Il y a des souris à l’hôpital Charles Lemoyne mais dès qu’elles vont goûter à la bouffe, elle vont déguerpir.--- Michel Beaudry

________________________________________________________________________

04 janvier, 2013

Péréquation : la fin approche à grands pas


Il y plusieurs expressions pour exprimer la situation du Québec dans le Canada : l’arroseur arrosé; si tu craches en l’air ça risque de te retomber sur le nez; l’effet boomerang; etc.

Le Québec est perçu, avec raison, comme l’enfant gâté de la fédération. Non seulement sommes-nous incapables de reconnaître les avantages de la péréquation, mais en plus on se permet de faire la morale aux Albertains, qui, pour la majeure partie, financent la péréquation.

Le documentaire Les États-Désunis du Canada, un film de Guylaine Maroist, Michel Barbeau et Éric Ruel, décrit bien l’écoeurement des contribuables qui financent les 8 G$ remis au Québec sous forme de péréquation.


(Voir aussi la chronique de Mario Roy.)
Publier un commentaire