Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

16 août, 2012

La réflexion du jour

Ce syndrome («mal québécois des ressources») connaît deux variantes. La première, généralement associée à une certaine mouvance écolo-artistique, considère qu'aucune considération économique ne saurait justifier l'existence d'un puits de pétrole, d'une mine à ciel ouvert ou même, d'un barrage hydro-électrique. La seconde est plus subtile. Elle consiste à vouloir taxer les profits des entreprises oeuvrant dans le secteur au point de décourager chez elles toute velléité d'investissement. --- Martin Coiteux
Publier un commentaire