Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

Les Hells ne devraient pas s’installer à Québec. C’est le territoire des libéraux. --- Michel Beaudry

________________________________________________________________________

07 février, 2014

Le modèle québécois n’est pas viable

Nous le savions depuis longtemps, mais maintenant, grâce aux travaux de la  Chaire de recherche en fiscalité et en finances publiques de l’Université de Sherbrooke, nous connaissons l’ampleur du désastre. Les politiciens ne peuvent plus prétendent qu’ils ne le savaient pas :

Dans l’état actuel des choses, la projection révèle que le gouvernement du Québec n’est pas en mesure de garantir l’application de ce principe d’équité entre les générations. En ce sens, des choix doivent être faits pour remédier à la situation et le plus tôt possible sera le mieux. En l’absence de tels choix, le Québec connaîtra un ralentissement économique prolongé et des difficultés budgétaires persistantes.

Pour minimiser l’amertume du traitement prescrit, la réduction des dépenses de l’État, il est primordial de stimuler le développement économique. Les politiciens seront tentés d’intervenir sous prétexte de corriger la situation, mais nous ne devons surtout pas augmenter l’interventionnisme étatique, mais le réduire. Nous n’avons surtout pas besoin de plus de fonctionnaires, plus de commissions, plus de conseils, plus de structures, plus de subventions. Ce dont nous avons besoin c’est plus d’entrepreneurs.

Il y en a des centaines qui tiennent l’économie québécoise à bout de bras. Ils innovent, créent des emplois, investissent, exportent. Certains deviennent riches, plusieurs tombent et recommencent. Il faut tout mettre en œuvre pour les encourager, les soutenir et reconnaître leur immense contribution à la société.

Les grands moyens, diffusée récemment à Télé-Québec, aborde le rôle essentiel des entrepreneurs dans l’économie.

Chapeau à Télé-Québec et à Bernard Derome, il fallait un certain courage pour donner la parole à de riches Québécois. Des entrepreneurs qui modèlent notre société et qui devraient avoir droit à plus de reconnaissance et d'encouragement. Voilà une belle façon de promouvoir l’entrepreneuriat et de contribuer à modifier positivement l’attitude des Québécois envers l’argent.

Les grands moyens, argent-pouvoir-société, c’est l’argent vu par des entrepreneurs qui ont réussi. Il faudrait peut-être les écouter. Certains seront surpris de constater que leurs attitudes envers l’argent sont tout le contraire de celles véhiculées par les interventionnistes qui ne jurent que par l’État.



>
Publier un commentaire