Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

Les Hells ne devraient pas s’installer à Québec. C’est le territoire des libéraux. --- Michel Beaudry

________________________________________________________________________

08 juin, 2012

Liberté économique : atteindrons-nous la dernière place bientôt?


Ça y est, Québec va de l’avant avec son plan d’action sur les changements climatiques (PACC) et promet de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 20 % sous le niveau de 1990, d’ici 2020.

Le plan anticipe des investissements de 2,7 G$ entre 2013 et 2020. La plus grande partie sera investie dans les transports en commun.

Le gouvernement est sur le bien-être social canadien et ses revenus suffisent à peine à financer l’essentiel : la santé, l’éducation et la dette. Comment pourra-t-il financer ce nouveau programme?

Le gouvernement compte sur la bourse du carbone pour financer le PACC. Comment cela fonctionnera-t-il?

C’est simple comme bonjour! Les fonctionnaires, guidés par les gourous verdoyants de l’église écologiste, établiront les normes d’émission de GES pour chaque industrie. Les entreprises qui excéderont ces normes devront acheter des droits d’émission de GES du gouvernement. Ainsi, plus les normes seront sévères plus les revenus versés au gouvernement seront important. Si les revenus sont insuffisants, on aura qu’à resserrer les normes et hop le tour est joué. Si les revenus excèdent les projections, n’ayez crainte les politiciens sauront s’en occuper.

Bien entendu, les coûts encourus par les entreprises concernées seront transférés aux consommateurs sous forme de prix plus élevé. En résumé, la bourse du carbone c’est une arnaque dont l’objectif est d’imposer une nouvelle taxe tout en laissant croire à la population que ce sont les méchants pollueurs qui paieront.

Le Québec est déjà l’une des régions économiques les moins attrayantes de l’Amérique du Nord (58/60) pour les entrepreneurs/investisseurs. Ce nouveau programme nous permettra probablement d’atteindre la dernière place (60/60) comme le souhaitent les écolos-syndicalos-socialos. 
Publier un commentaire