Chaque Québécois doit plus de 34 000 $ au provincial seulement

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

Il y a quand même beaucoup de politiciens qui sont transparents. Une fois élus, tu ne les vois plus.--- Michel Beaudry

________________________________________________________________________

15 juillet, 2015

La réflexion du jour

Deuxièmement, les politiques fiscales préférentielles offertes aux régions ont un coût qui est assumé par l’ensemble de l’économie. C’est ce qui est arrivé avec les îles grecques qui jusqu’ à présent jouissaient d’exemptions fiscales diverses. Trop de politiques préférentielles est intenable. Avons-nous franchi ce cap au Québec ? C’est possible, tout simplement parce que les zones urbaines sont sous-représentées parmi nos élus, ce qui crée des distorsions de plus en plus néfastes pour l’économie du Québec. Le programme des mini-centrales hydroélectriques est un exemple de ce genre de mauvaises politiques fiscales soutenues par de l’électoralisme régional.--- Loïc Tassé
Publier un commentaire