Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

11 avril, 2014

Le but de l’interventionnisme : mieux nous dépouiller

Pour paraphraser Ronald Reagan, l’interventionnisme étatique n’est pas la solution, c’est le problème.

Nicolas Doze utilise l’exemple de la pollution causée par la consommation de diésel pour démontrer comment un problème créé de toute pièce par l’intervention du gouvernement sera par la suite récupéré par les politiciens pour mieux nous dépouiller.


Publier un commentaire