Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

03 novembre, 2016

Le Brexit : conséquences économiques

Le 23 juin dernier, le Royaume-Uni votait la sortie de l’UE  Une situation tellement inédite que personne ne sait vraiment ce qu’elle va donner. Et l’été n’a suffi à dissiper le brouillard qui flotte sur le Royaume-Uni…Sur la météo économique tout d’abord. 

D’un côté, à cause de la surprise du résultat, des indicateurs ont viré au rouge. Il faut l’avouer, c’était un peu la panique au début ! La baisse du cours de la livre sterling s’est accompagnée d’une légère hausse des prix, qui pourrait durer. À cause du nouveau taux de change, certains produits importés coûtent un peu plus cher, notamment pour les entreprises.

D’un autre côté, certains indicateurs sont passés au vert, montrant une économie qui résiste : par exemple, les bourses ont repris des couleurs et le chômage s’est stabilisé après avoir baissé. Le gouvernement avait d’ailleurs pris des mesures pour amortir le choc comme un plan de soutien aux banques. Un choc donc mais pas le krach annoncé…



Publier un commentaire