Chaque Québécois doit plus de 34 000 $ au provincial seulement

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

On comprend mieux, maintenant, pourquoi l’instrument qui sert à mettre de l’essence dans les voitures s’appelle un pistolet.--- Michel Beaudry

________________________________________________________________________

15 octobre, 2014

France-Québec, les mêmes problèmes et les mêmes combats

N’eût été l'accent j’aurais juré qu’ils parlaient du Québec.

Dépenser à gogo l'argent des contribuables est dans l'ADN des fonctionnaires et autres politiciens, même quand il s'agit de faire des économies.

Tout ce gaspillage ne va ni dans le bien-être des Français ni dans la croissance.

Le secteur public français est obèse et ses avantages sont injustes par rapport au secteur privé, tant qu'on n'aura pas d'alignement de ces deux secteurs, toutes les professions auront un sentiment d'injustice. L'État devrait s'attaquer en premier lieu à la masse de fonctionnaires avant de s'en prendre aux professions libérales dites "réglementés" et autres privés.

Agnès Verdier-Molinié et Marc Fiorentino dénoncent l’ineeficacité et les abus de l’État français.


Publier un commentaire