Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

Valérie Plante avait mal lu. Montréal n’a pas un trou de 300 millions. Montréal a 300 millions de trous.--- Michel Beaudry

________________________________________________________________________

02 juillet, 2014

Économie 101 pour les nuls

En mai 2007, Thomas J. Sargent, corécipiendaire du prix Nobel d’économique en 2011, donnait un bref discours lors d’une collation des grades à l’Université de Californie à Berkeley. Voici en traduction libre, comment il résumait l’enseignement de l’économique en douze points avec seulement 350 mots :

« L’économique est le bon sens organisé. Voici une courte liste des précieux enseignements que notre belle discipline enseigne.

1. Beaucoup de choses qui sont souhaitables ne sont pas réalisables.

2. Les individus et les communautés font face à des compromis.

3. D’autres personnes ont plus d’informations sur leurs capacités, leurs efforts et leurs préférences que vous pouvez en avoir.

4. Tous répondent aux incitations, y compris les personnes que vous voulez aider. C’est pourquoi les filets de sécurité sociale ne finissent pas toujours par fonctionner comme prévu.

5. Il y a des compromis à faire entre l’égalité et l’efficacité.

6. En économie comme dans un jeu, les gens sont, en équilibre, satisfaits de leurs choix. C’est pourquoi il est difficile pour les autres personnes bien intentionnées de changer les choses pour le meilleur ou pour le pire.

7. À l’avenir, vous répondrez vous aussi aux incitations. C’est pourquoi il y a des promesses que vous aimeriez faire, mais vous ne pouvez pas. Personne ne croira ces promesses parce qu’ils savent que plus tard, il ne sera pas dans votre intérêt de les respecter. La leçon ici est la suivante : avant de faire une promesse, réfléchissez si vous voulez la maintenir advenant que votre situation change. C’est ainsi que vous gagnez une réputation.

8. Les gouvernements et les électeurs réagissent aussi aux incitations. C’est pourquoi les gouvernements font parfois défaut sur les emprunts et autres promesses qu’ils ont faits.

9. Il est possible pour une génération de transférer les coûts aux suivantes. C’est ce que font les dettes du gouvernement national et le système de sécurité sociale des États-Unis (mais pas le système de sécurité sociale de Singapour [avec son système d’épargne obligatoire]).

10. Lorsqu’un gouvernement dépense, les citoyens en font toujours les frais, aujourd’hui ou demain, que ce soit par des impôts explicites ou implicites, comme l’inflation.

11. La plupart des gens veulent que d’autres personnes paient pour les biens publics et les transferts gouvernementaux (notamment les transferts à eux-mêmes).

12. Parce que les prix agrègent l’information des participants sur les marchés, il est difficile de prévoir les prix des actions, les taux d’intérêt et les taux de change ».


Publier un commentaire