Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

02 novembre, 2015

La réflexion du jour

Pour protéger le marché des producteurs de lait, de poulet, d'oeufs et de dindons, on a mis en place un système qui vise à contrôler la quantité produite : les agriculteurs achètent des quotas qui leur donnent le droit de produire une certaine quantité. Cette limite de la production permet de maintenir les prix plus élevés, mais pour que le système fonctionne, on doit interdire l'entrée du marché aux autres, que ce soient des agriculteurs sans quotas ou des producteurs étrangers, que l'on bloque avec des tarifs astronomiques, 163,5 % pour les oeufs ou 241 % pour le lait. Cet univers, très différent de ce qu'on connaît ailleurs, s'apparente davantage à l'économie planifiée d'Europe de l'Est d'avant la chute du mur de Berlin.--- Alain Dubuc
Publier un commentaire