Le Québec s'endette au rythme de 19 millions $ par jour.

_______________________________________________________________________

Vaut mieux en rire!

«Jamais à court de bonnes idées, le ministère des Transports annonce que le Québec adoptera la conduite automobile à gauche, à la manière britannique. Le ministère amorce l'expérience progressivement, en commençant avec les automobiles. Par la suite, si les choses se déroulent bien, il étendra la mesure aux camions.»--- Jean-Simon Gagné

________________________________________________________________________

30 juin, 2016

La réflexion du jour

Cesser de demander au gouvernement de prendre en charge tous les aspects de notre vie. Nous ne pouvons pas à la fois dire que nous sommes trop taxés et trop imposés, et exiger des programmes sociaux chromés qui nous accompagnent de notre premier à notre dernier souffle. Soyons cohérents.--- Richard Martineau

29 juin, 2016

Si nos politiciens étaient des plombiers

Nos gouvernements ressemblent beaucoup à cette parodie du plombier. Depuis trente ans, ils ajoutent toujours plus de bureaucrates, mais l’hémorragie des fonds publics continue comme si de rien n’était.


La réflexion du jour

L’attentisme de Trudeau dans le dossier de l’oléoduc, dans celui de Bombardier, des chantiers Davie, augure très mal. Il a beaucoup plus d’intérêt pour la mari, le canot d’écorce, le yoga et maintenant les grenouilles, que pour la croissance économique.--- Jean-Jacques Samson

28 juin, 2016

La réflexion du jour

La chute des prix du pétrole devrait tirer vers le bas le prix des billets d'avion à travers le monde en 2016. Mais les consommateurs canadiens n'en profiteront pas au maximum, en raison des taxes et tarifs imposés aux aéroports du pays par les différents paliers de gouvernement.--- Alexandre Moreau

27 juin, 2016

La réflexion du jour

Quand Air Canada et Bombardier ont besoin d’argent ou de lois taillées sur mesure, les fonds publics et nos élus sont là pour les accommoder, et tant pis pour les mises à pied.--- Joseph Facal

25 juin, 2016

La réflexion du jour

Les citoyens en ont ras le bol, c’est clair. Ils croient que leur vote ne compte pas. Que personne ne les écoute. Qu’on les vole. Qu’on leur ment. C’est facile alors d’être séduit par un fâchiste charismatique, armé de solutions simples mais stupides à des problèmes complexes.--- Lise Ravary

24 juin, 2016

La réflexion du jour

En 2016, ce n’est plus le bien public qui dicte l’agenda de nos politiciens, mais la mode, l’air du temps. Quel dossier a le plus gros poids médiatique, selon vous: les droits des personnes âgées ou les droits d’une poignée de marginaux qui refusent la «binarité sexuelle»?---- Richard Martineau

23 juin, 2016

La réflexion du jour

L’agence new-yorkaise suggère de créer de l’emploi et de résister à ceux qui voudront relancer un cycle dépensier. Ce ne sera pas facile. Dans la Belle Province, on croit que la richesse est un pommier et qu’il n’y a qu’à se servir... C’est sans doute pourquoi les Québécois sont parmi les gens les plus heureux sur terre.--- Michel Hébert

22 juin, 2016

La rémunération des médecins

Un bel exemple de la stupidité de la bureaucratie qui ne connaît pas de limite.



La réflexion du jour

C'est pourquoi je réitère, comme je l'ai souvent fait depuis quelques années, qu'il faut être prudent lorsqu’on se sert de fonds publics pour promouvoir cette technologie (ndlr les véhicules électriques), et qu'il serait préférable de la laisser évoluer et devenir attrayante grâce aux efforts des acteurs du marché plutôt qu’à l’aide de subventions. Bref, évitons de tirer sur la fleur pour la faire pousser plus vite.--- Youri Chassin

21 juin, 2016

La réflexion du jour

Jadis, il y avait une valeur de base qui s’appelait le civisme, un mélange de courtoisie et de sensibilité pour autrui, qui impose une limite à nos envies. Idéalement, on y pense soi-même. Comme il ne se manifeste plus spontanément, ou si peu, il faut maintenant l’imposer. Triste.--- Joseph Facal

20 juin, 2016

La réflexion du jour

En fait, si les repas (ndlr au CHSLD) ne sont pas aussi savoureux qu’au pénitencier, c’est parce qu’on oublie de comparer les clientèles; Mom Boucher mange mieux que nos grand-mères parce qu’on l’oublie. À Noël, ce sera toujours meilleur à Orsainville qu’à Saint-Charles-Borromée, par pure injustice.--- Michel Hébert

18 juin, 2016

La réflexion du jour

La ministre du Patrimoine canadien, c’est la fée des dents de Radio-Canada qui verra des centaines de millions versés dans ses coffres. En mission humanitaire à Québec, la souriante Mme Joly a donné 10 millions pour le théâtre de Robert Lepage. Mais ce projet fait sourciller: 50 millions pour un théâtre, ça «fesse» au pays de la débarbouillette!--- Michel Hébert

15 juin, 2016

Coding, une compétence essentielle

Ça va prendre combien de commissions parlementaires avant d'inclure ce cours dans le curriculum des élèves québécois?

La réflexion du jour

On peut argumenter qu’au cours des années 60 le Québec s’est libéré d’un certain fondamentalisme religieux asservissant. Il s’est par contre assujetti à une idéologie plus asservissante que la ferveur qui a caractérisé sa foi religieuse traditionnelle. Cet asservissement a nom étatisme, contrôle de l’État.--- Jean-Luc Migué

14 juin, 2016

La réflexion du jour

Voilà qui m’a remémoré avec tristesse à quel point tout notre système, tous nos services sont basés principalement sur les conventions collectives. Les besoins des patients arrivent loin derrière. Toute l’architecture des soins et l’organisation du travail se fondent sur ce que les conventions collectives des employés permettent.--- Mario Dumont

13 juin, 2016

La réflexion du jour

On the surface, Montreal seems to have all the attractions to be a great global city. But its political leaders have shown their willingness to suppress innovation to protect special interests. If local and provincial policymakers’ stance towards ridesharing is any indication of future legislation, unless you have a taxi license, business in Quebec’s largest city should be done at your own peril. Jonathan Hamel et Jared Mayer(WSJ)

11 juin, 2016

La réflexion du jour

Les centrales syndicales font une démonstration terrifiante: elles sont plus fortes que l’État et les employeurs. Elles maîtrisent l’industrie. Elles peuvent continuer à placer sur les chantiers leurs sentinelles qui ne travailleront ni trop vite ni trop bien. Cela leur garantit plus de membres, plus de travail, donc plus de cotisations.--- Myriam Segal

10 juin, 2016

La réflexion du jour

Les coûts que le SGO impose aux consommateurs sont maintenant connus. Le litre de lait, par exemple, coûte 40 % plus cher ici qu’aux États-Unis, et le beurre fait l’objet d’un tarif douanier de 298,5 %. Au total, les cartels agricoles font gonfler la facture annuelle d’épicerie d’une famille canadienne moyenne de près de 500 $.--- Nathalie Elgrably-Lévy

09 juin, 2016

La réflexion du jour

Des retraités m’écrivent pour déplorer divers tabous. On fait tout pour ralentir le travail. Ceux qui peuvent gérer douze dossiers par jour sont forcés par le délégué syndical d’en gérer deux fois moins. L’austérité est ainsi mise en scène: on augmente les retards, on mécontente les clientèles et on réclame des embauches.--- Michel Hébert

08 juin, 2016

L’économie de marché selon l’école autrichienne

Dans le cadre d’une conférence, commanditée par le Mercatus Center, le professeur Kirzner relate l’histoire de l’école autrichienne et le rôle important que cette théorie a joué dans le développement des économies modernes.


La réflexion du jour

Mais les jeunes ne sont pas seuls à ignorer les rudiments de l’économie. À en juger par les mesures votées par la classe politique, son penchant pour la dépense effrénée, son gaspillage éhonté de fonds publics et son insouciance face à l’endettement, il est clair que l’essentiel de nos dirigeants est constitué de parfaits illettrés en matière d’économie.--- Nathalie Elgrably-Lévy

07 juin, 2016

La réflexion du jour

Résultat : si un hôpital a des patients additionnels, il ne reçoit pas un sou de plus. Cela a des conséquences perverses, en décourageant l'innovation, la recherche de meilleures performances, les efforts pour faire plus avec les ressources existantes. Le cas de l'Hôpital général juif, qui a des problèmes financiers parce qu'il est victime de son succès, illustre de façon très claire l'absurdité d'un système où un hôpital peut être pénalisé parce qu'il fait bien son travail. La recette parfaite pour ne pas bouger.--- Alain Dubuc

06 juin, 2016

La réflexion du jour

Hors du gouvernement, point de salut. Tu peux acheter un fusil dans une quincaillerie, mais si tu veux boire un bon Sancerre, tu dois faire affaire avec un fonctionnaire.--- Richard Martineau

04 juin, 2016

La réflexion du jour

L’argent pousse dans les arbres, au Québec! S’il nous en manque, on a juste à presser encore plus les contribuables et des 25 cennes tout neufs vont leur sortir des narines! Un contribuable, c’est comme un tube de dentifrice: tu penses qu’il n’en reste plus, mais quand tu l’écrases dans un étau, tu t’aperçois qu’il en reste encore!--- Richard Martineau

03 juin, 2016

La réflexion du jour

Le PIB par habitant du Québec, en 2014, en dollars canadiens, avec parité du pouvoir d'achat, était de 45 048 $, un peu mieux que l'Italie (43 717 $) ou l'Espagne (41 471 $), mais derrière la France (48 522 $) et très loin derrière la Suède (55 847 $), l'Allemagne (56 243 $), l'Australie (57 912 $) ou les Pays-Bas (59 494 $).--- Alain Dubuc

02 juin, 2016

La réflexion du jour

M. Lisée ajoute que les Québécois paient sept milliards de plus à l’État que les Ontariens mais ils reçoivent 17,5 milliards de plus en services sociaux de plus que nos voisins. Il ne l’explique pas précisément mais cet écart de dix milliards correspond étrangement à ce que le Québec reçoit en péréquation. Difficile de soutenir que le «Québec pays» serait encore plus moelleux...--- Michel Hébert

01 juin, 2016

Qu'est-ce qui explique le succès économique de la Suède?

Selon Johan Norberg, le succès économique de la Suède découle de l’application des principes du libre marché. C’est tout le contraire du modèle québécois qui applique les principes du capitalisme de connivence.

La réflexion du jour

Pour ceux qui n’aiment pas se comparer avec l’Ontario, comparons-nous avec nous-mêmes. En 2008, au Québec, les contribuables payaient en moyenne 527$ de moins en impôt sur le revenu. Le gouvernement vient donc chercher pas moins de 2,1 milliards de dollars de plus dans nos poches qu’il y a huit ans seulement.--- Youri Chassin